Migration

Migration: admission provisoire de réfugiés pour des raisons de santé

Pour des raisons médicales et sous certaines conditions, la Suisse peut accorder l’admission provisoire d’un réfugié. Tel est notamment le cas si la personne concernée peut établir qu’elle ne dispose pas d’un accès réel à des soins suffisants et adéquats dans son pays d’origine et que son état de santé risquerait de décliner gravement ou que son espérance de vie serait réduite d’une manière importante. Le réfugié ne peut pas exiger de pouvoir bénéficier dans son pays d’origine des mêmes standards de soins qu’en Suisse. Le fait qu’un traitement prescrit en Suisse n’existe pas dans le pays en question n’est pas un élément suffisant pour accorder une admission provisoire tant que les soins essentiels (soins d’urgence et soins de médecine générale) et qu’une médication peuvent être assurés dans le pays d’origine.