Directives anticipées

Qui prend les décisions à ma place s'il n'y a pas de directives anticipées?

Les directives anticipées vous permettent notamment de désigner un représentant thérapeutique qui décidera à votre place des soins à vous fournir si vous deviez vous retrouver par exemple dans le coma. Sans ces directives, la loi définit une «hiérarchie» entre les proches pour déterminer qui aura cette responsabilité. L’ordre est le suivant: le curateur (si le domaine médical est dans ses tâches), le conjoint ou le partenaire enregistré, la personne qui fait ménage commun avec le patient, les descendants, puis les père et mère, et enfin les frères et sœurs. S’il existe plusieurs représentants, les décisions devront être prises d’un commun accord. Soyez dès lors prudent si vous savez que les visions de vos proches pourraient être opposées et que des conflits pourraient surgir entre eux sur des questions médicales. La rédaction de directives anticipées permettrait d’éviter cette problématique.